• avant

Ville de Toulouse (31)
Étude sur le secteur Oasis
Mission d’étude
2010 2011

Documents en téléchargement

L’ESPACE PUBLIC COMME LEVIER DE RECONQUÊTE
Depuis des années la population s’oppose à une opération de grande densité en bords de Garonne dans un site complexe,
aux immenses digues de béton, entouré de barres et soumis à un risque d’inondation important.
La ville ne veut pas renoncer à densifier ce secteur bien desservi par le futur tramway mais veut trouver une sortie par le haut.
L’étude veut montrer qu’une autre manière d’aborder les enjeux urbains de ses bords de Garonne est possible en répondant
à trois questions récurrentes dans ces secteurs de faubourgs :

1. Comment créer de vrais cœurs de quartiers avec une qualité d’espace public qui leur permettent de devenir
des pôles de vie complémentaires et d’équilibrer une ville où le cœur se limite au seul hyper centre

2. Comment développer un vrai projet de valorisation de la Garonne en la faisant entrer dans la « profondeur des quartiers »

3. Comment trouver des réponses originales pour faire avec un tissu urbain profondément disparate
tout en promouvant une haute ambition architecturale et environnementale ?

La réflexion est élargie à un plan de référence sur un territoire élargi qui propose de reconstituer progressivement
un maillage de voies dans le quartier et de récupérer un vaste immeuble de bureaux pour créer un pôle d’équipements
et de commerces, futur cœur du quartier.
Sur le site même, un des scénarios propose de recouvrir les stationnements d’une colline enherbée dans laquelle s’enchassent quelques tours à l’architecture et aux objectifs environnementaux exemplaires.
Ainsi, tout en consolidant les digues et sans contraindre l’écoulement des eaux, le lien avec la Garonne reste ouvert
et l’opération est l’occasion d’engager un premier pas important vers la réconciliation de la ville et de son fleuve.