Commune d’Albias ( 82)
avec Juliette Favaron et BCET
Surfaces 13 200 m2
Coût des travaux : 1 525 000 € HT
Depuis mai 2009

Documents en téléchargement

Albias côté village

RETROUVER UN ÉQUILIBRE
Le réaménagement du centre ville est le premier maillon d’un plan de recomposition des espaces publics du village,
qui intègre notamment la « pacification » de la départementale à proximité et la création d’un tour de ville bordé de chênes.
Au cœur du village, une esplanade en pierre fait le lien entre tous les éléments, y compris ceux qui semblent aujourd’hui excentrés, comme la salle polyvalente ou la Mairie et leurs parking.
C’est, après de longues discussions avec les habitants et les élus, le fruit d’un équilibre.
Équilibre entre le souci de mettre fin à ce qui était un vaste parking et celui de ne pas trop modifier les habitudes,
notamment la facilité de s’arrêter pour faire quelques courses.

UNITÉ ET DÉTAILS
L’ambiance générale est très sobre mais les détails de calepinage des dalles de pierre sont soignés et donnent au projet
toute sa richesse.
Les autres espaces sont traités avec le même granulat (béton sablé pour les trottoirs, stabilisé pour la Place de la Libération, enrobé grenaillé pour les stationnements) pour garder l’unité de l’espace.
En bord de rivière, des aménagements minimalistes permettent de revenir sur des éléments trop artificiels.
On retrouve ainsi un rapport direct avec l’eau et une continuité de la rypisilve.
L’enjeu est de redonner de la qualité à ce petit village sans lui faire perdre la simplicité qui fait son charme.

Albias côté campagne

FAIRE AVEC PEU
Les élus souhaitaient au départ refaire « en lourd » 2 rues qui, à nos yeux, avaient un caractère champêtre qui participait à la personnalité du village.
Nous avons travaillé avec les élus sur le risque de banaliser le village et de le déséquilibrer en choisissant d’agir uniquement sur ces deux rues.
Après de longues discussions, nous avons convaincus les élus à élargir leurs interventions sur un nombre plus importants de rues mais en y intervenant très légèrement.
Une bordure acier, des plantations ... aujourd’hui ces interventions unifient le village et il est bien difficile de distinguer le neuf de l’ancien !

FAIRE DU PROJET PAR SOUSTRACTION

Parfois, le projet consiste juste à convaincre d’enlever des éléments qui se sont ajoutés au fil du temps .
C’est ainsi qu’après de longues discussions, nous avons réussi à convaincre les élus de supprimer différentes haies de sapinettes qui avaient fini par cacher les vues vers la rivière.
Ou bien, nous les avons encouragés tout simplement à tondre un passage au bord de l’eau.
Bien souvent, le projet se fait en enlevant des choses plutôt qu’en en ajoutant ...