Commune de Ibos (65)
OPAC 65
avec A. Mourchid, Jérome Classe paysagiste
et SOTEC
Mission complète
1 000 050 € HT de travaux
Septembre 2008 En cours

Documents en téléchargement

FONCTIONNEMENT DES LOGEMENTS
Le projet vise à créer des logements simples et faciles à vivre.
L’objectif premier a été guidé par la volonté d’améliorer au mieux les performances thermiques.
D’une part, les logements sont protégés du froid par l’entrée en retrait, le positionnement des pièces techniques,
de l’escalier et du hall au Nord, ce qui permet de créer une façade peu percée.
Au sud, les loggias protègent du soleil alors même que les pièces de vie sont largement ouvertes à la lumière.
Un local poubelle-vélos autonome ouvre sur la voie.
Un local spécifique pour les outils de jardins ouvre sur le jardin.

S’INSÉRER DANS LA TRAME DU VILLAGE
L’opération s’inscrit dans la logique générale du village d’Ibos. La trame de voirie, de 6 mètres de large environ,
peut être poursuivie au nord et à l’est afin de s’inscrire dans une continuation du maillage viaire du village.
Les logements sont groupés par 3 ou 4 afin de créer des volumes simples et allongés
qui répondent aux bâtis traditionnels du village.
Le bâti s’accole à la rue et s’ouvre au sud sur des cours - jardins intérieurs. Des murs forment clôture sur voie.
Le stationnement est géré à l’intérieur de cours (comme les cours des fermes) entourées de murs.

CONCILIER CONFORT DES LOGEMENTS ET DIALOGUE AVEC L’HABITAT TRADITIONNEL
L’objectif recherché est de combiner confort des logements, respect de la forme du bâti traditionnel
et économie générale du projet.
C’est ce qui a présidé au choix d’un regroupement par trois des logements pour obtenir une forme de bâtiment simple, compacte et allongée.
L’esthétique des bâtiments renvoie également à la volonté de répondre aux formes du bâti traditionnel du village
tout en s’adaptant aux objectifs fonctionnels de fermeture au Nord et d’ouverture au Sud.
La façade Sud est rythmée par les loggias qui protègent du soleil.
À l’étage, elles permettent de créer des balcons dans un langage formel que l’on retrouve dans la région.
Au nord, la façade plus fermée évoque l’esthétique des fermes du village également, et notamment des granges
avec leurs claustras en bois qui permettent de se protéger du vent tout en assurant l’aération.