• Ardèche la route est libre mercredi 8 janvier 2014

    Dans la catégorie des projets remarquables par leur capacité à ne pas se faire remarquer, le réaménagement de la RD 290 par l’agence de Patrice Pierron devrait figurer en tête du palmarès.
    Que faire du million de visiteurs qui veut, chaque année, s’enivrer du paysage qu’offre cette route panoramique surplombant les gorges de l’Ardèche ?
    Partout en France, la réponse aurait tenu dans une surenchère de matériel routier visant à canaliser les flux et les stationnements, arrosée d’un feu d’artifice de signalétique.
    Ici le maître d’œuvre a choisi de tapisser les bas-côtés d’un gros concassé.

    Cela donne le sentiment que l’on a laissé ici , négligemment, les résidus des travaux du siècle dernier.

    J’imagine la tête du maître d’ouvrage lorsque le maître d’œuvre lui a annoncé son attention de mettre des cailloux sur le bord de la route.

    Un peu de béton éclaté et quelques travaux de métallerie pour les belvédères et le projet était « terminé ».
    Un tel culot vaut de l’or.


    > Voir aussi Olot, l’espace en creux
    > Voir aussi Belinzona, l’art de la tondeuse

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Bordeaux Si belle en son miroir dimanche 8 janvier 2012

    Un projet juste évident

    Le miroir d’eau est à l’espace public, ce qu’est La règle du jeu au cinéma.

    Un projet juste évident.

    Un projet qui est une réussite totale en termes d’usage.

    Il réussit à réunir toutes les générations dans une sorte de commune allégresse : les amoureux se promènent dans les embruns, les bambins barbotent, les ados font des glissades, et les vieux observent avec tendresse.

    Un projet qui est une réussite totale en termes d’aménagement.

    Dans sa simplicité biblique mais maîtrisé jusqu’au plus infime détail, il fait clairement partie de ses rares projets qui mettent en mouvement le site dans lequel ils s’inscrivent.

    Gabriel, préoccupé de la mise en scène du pouvoir, n’avait surement pas imaginé que ce rectangle d’eau put changer radicalement l’usage et l’image de cet espace sans le dénaturer, bien au contraire !


    > Voir à l’inverse Paris BNF, y a quelqu’un ?

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Lyon Le prix de la continuité lundi 5 juillet 2010

    Nous sommes partis à vélo, Juliette, Brigitte ( Brigitte Barrège , maire de Montauban ) , Léo et moi visiter les aménagements des berges du Rhône espérant y glaner quelques idées pour notre projet des bords du Tarn.
    Nous sommes reçus par la chef de projet qui a suivi cet aménagement. Elle nous parle comme un vrai responsable d’entreprise.
    Un mandat politique clair, une responsable désignée dans la maîtrise d’ouvrage, des services « aux ordres », une mission de maîtrise d’œuvre complète.
    Le résultat est au rendez-vous : 5 kilomètres d’aménagements réalisés en un mandat.Chapeau
    Décidemment Lyon garde encore une longueur d’avance.
    C’était en 1989 sous Michel Noir. Son adjoint Henry Chabert assisté de Jean Pierre Charbonneau lançait cette révolution inspirée de l’expérience barcelonaise.
    4 ans plus tard, l’AMC faisait déjà un bilan de dizaine de projets réalisés.
    Ils avaient réussi à avancer en même temps qu’ils construisaient leur doctrine.
    Du centre-ville aux minguettes, des bords du Rhône à ceux de la Saône il est clair que cette ville a acquis la culture de l’espace public.
    Pourtant nombreux sont ceux qui s’inquiètent d’une remise en cause de ces acquis.
    La direction de l’espace public est menacée de dissolution et certains craignent que Lyon renonce à son statut de capitale de l’espace public.
    À suivre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.